Quel mode de chauffage choisir pour sa yourte ?

Comment bien chauffer sa yourte contemporaine ? La fabrication de yourtes contemporaines impose un mode de chauffage particulier en fonction de la sécurité, de la surface et de l'isolation mais également du climat et des ressources en énergie . Différentes solutions existent ! On partage avec vous nos conseils et notre expérience .

Chauffage pour yourte contemporaine
Choisissez un mode de chauffage adéquat pour votre yourte

Principe de fonctionnement et régulation de nos yourtes contemporaines

Les yourtes contemporaines RT 2012 de Yourteco permettent de profiter d’un grand confort thermique et surtout de réaliser des économies d’énergie importantes. Ces économies d’énergie sont rendues possibles par plusieurs facteurs dit passifs :

  • Présence de nombreux vitrages au sud qui réchauffent la yourte.
  • Présence d’un skydome zénithal qui réchauffe la yourte.
  • Une forte isolation entre 24 et 30 CM.
  • Une étanchéité à l’air.
  • Une absence d’inertie.

L’absence d’inertie dans la yourte s’exprime par le fait que la chaleur est directement disponible : c’est-à-dire que la chaleur ne va pas s’emmagasiner dans les murs ou la dalle comme dans une maison en béton par exemple. La yourte sera donc beaucoup plus rapide à chauffer qu’une maison en pierre. La forte isolation et l’étanchéité à l’air vont permettre de limiter les déperditions de chaleur : c’est-à-dire conserver la chaleur. Pour l’été, dans le sud de la France ou les régions très chaudes, il peut être intéressant d’installer un mur à inertie en terre qui pourra restituer la fraîcheur emmagasinée la nuit lorsque les fenêtres sont ouvertes.

Tuyau externe de poêle à pellet pour yourte contemporaine
Exemple d'évacuation de fumée de poêle à pellet
Poêle à pellet pour yourte contemporaine
Exemple de poêle à pellet pour yourte
Poêle à bois pour yourte contemporaine
Exemple de poêle à bois pour yourte
Tuyau à poêle pour yourte contemporaine
Exemple d'installation pour évacuation des fumées

Les poêles à pellets ou granulés

On comprend vite que pour un confort thermique optimal il faut un petit apport de chaleur en continu pour éviter d’avoir trop chaud. A titre d’exemple, la consommation en granulé pour un poêle à pellets dans une yourte de 78 M2 est de 70 euros par hiver. Au passage, en termes de confort thermique, le poêle à pellets remplit très bien cette fonction. De plus, il est écologique car il utilise du bois recyclé et présente un excellent rendement (rapport Calorie/Monoxide de carbone). C’est d’ailleurs pourquoi les bureaux d’étude thermique préconisent aujourd’hui ce genre de poêle pour la yourte.

Si l’absence d’inertie est un grand avantage pour le confort thermique d’hiver, l’été, il ne faut pas s’attendre à une restitution de fraîcheur à travers les murs. De même que les vitrages et le skydôme offrent d’excellents apports de chaleur durant 3 saisons, il faut se protéger lors de la saison chaude de ce chauffage passif. Pour cela, il est essentiel de pouvoir ouvrir le skydôme ainsi qu’une fenêtre afin de créer un courant d’air frais. De même, il est important de pouvoir limiter le chauffage des fenêtres avec des stores extérieurs par exemple ou bien des jardinières avec des plantes assez hautes - que l’on coupera en hiver bien sûr.

Les poêles étanches à bûche

Malgré les recommandations des thermiciens, certaines personnes optent pour un poêle à bûche étanche. Ce dernier ne présente pas un aussi bon bilan carbone mais l’esthétique de la flamme possède un charme irrésistible - d’autant plus que certaines personnes en milieu rural ont du bois vraiment à proximité. Dans ce cas, il est impératif d’envisager un poêle double combustion et étanche pour éviter les problèmes de tirages.

Les radiateurs électriques

Et oui certains vont penser que nous sommes fous mais le radiateur électriques peut s’envisager dans une yourte !! Malgré son coût important à l’utilisation il est une solution envisageable pour des pièces d’eau sous la mezzanine par exemple mais encore pour de l’utilisation hors gel en hiver lors d’absences prolongées. Enfin pour des questions de sécurité dans un ERP les poêles à bois sont tous simplement interdit ….

Evacuation des fumées

Quelques soient les configurations, l’évacuation des fumées s’effectuera sur le côté et cela pour plusieurs raisons :

En installant le cadre de sortie de poêle au nord, les fumées seront toujours dégagées par le flux est/ouest. Ainsi la fumée ne salit pas la toile. D'un point de vue de sécurité, la sortie est beaucoup plus éloignée de la yourte qu’avec une sortie sommitale. Enfin les toiles synthetiques utilisés aujourd'hui sont plus sensible au percement par des résidus incandescents rejetés par des poêles simple conbustion.

Quel chauffage ou poêle à bois pour yourte

Sortie de poêle de yourte avec les tuyaux Nord Ouest pour ne pas encrasser la toile .

La yourte étant plutôt un grand volume unique, sans étage, la perdition de la chaleur produite par des tuyaux qui seraient installés au centre de la yourte est négligeable et la répartition de la chaleur s’effectue très convenablement avec un poêle sur le côté.

Attention !!! Les conduits d’évacuation des fumées doivent être en double parois et isolés en laine de roche pour le poêle à bûche. Avec un tubage double paroi, la température de la surface extérieure n’excède pas les 30°C. Tandis qu’avec un simple paroi, cela peut atteindre 150°C avec un bel incendie à la clé. De plus, même avec des tuyaux double parois, l’installation doit toujours être à 12 cm de tout bois ou de l’isolant. Faites-vous conseiller ! Ou faites intervenir un professionnel pour votre installation !

Sortie de poêle pour cheminé de yourte.

Installation aux normes d'un poêle à bois, avec passage des tuyaux à travers un panneau de sortie de poêle isolé. Système préconisé par Yourteco.

Protégez votre yourte des incendies

 

Même si nous ne déplorons aucun incendie sur les yourtes que nous avons installés, nous sommes trop souvent sollicités pour des dégats liés au feu sur des yourtes de tout horizon.

A chaque fois le même bilan , des installations de poêle mal réalisées voir anarchiques .

La première chose à faire pour éviter les accidents est de faire installer son poêle à bois par un professionnel qualifié .

Si vous n’avez pas le budget ou que l’installateur a eu peur de rentrer dans votre yourte nous vous rappelons quelques principes de bases dans le cadre de l’installation la plus dangereuse, c’elle d’un poêle à bois.

Le problème avec un poêle à bois c’est que la température peut être très élevée voir atteindre des extrêmes a l’origine d’incendie .

Plusieurs facteurs sont propice à un emballement capable de faire rougir les tuyaux voir réduire votre yourte en cendre !!!!

 

Voici selon nous les critères les plus important à retenir !!!!

 

1/ La traversée à travers la paroi murale doit s’effectuer à travers un panneau dédié à cet effet !!! Ce panneau doit nécessairement être isolé en laine de roche ignifuge. Le tuyau de traversée sera impérativement un double peau isolé. En aucun cas ce tuyau ne touchera le bois du panneau, il doit être à minimum 8 cm de tout bois. Deux panneaux en métal assurent cette effet.

En aucun cas le tuyau même double peau ne doit traverser directement l’isolant de la yourte et la toile !!!!

La sortie des tuyau de poêle s'effectue à travers un panneau isolé en laine de roche. Le tuyau double parois qui traverse est à 12 cm du bois et de l'isolant grace aux plaques en métal.

2 /Votre poêle doit être bien dimensionné par rapport à la surface. N’installer pas un poêle de 15 kW dans une yourte de 8m, un de 7 KW ça suffit  ou un 6,5 KW dans une 7m de diamètre. Évidement veillez à l’apport en bois, pas de remplissage extrême de petits bois bien sec, même si vous ne provoquez pas un incendie vous allez endommager votre poêle qui doit chauffer doucement au départ puis maintenez le réglage sur un tirage soutenu avec du bois adapté, un poêle n’est pas fait pour tourner constamment au ralentit sinon il va s’encrasser très rapidement et vous risquez une intoxication au monoxyde de carbone.

 

3/ Attention de bien respecter la distance de sécurité entre votre poêle et le panneau de sortie de poêle.

 

4/ Une yourte pas assez étanche peut provoquer un tirage démesuré en cas de vent fort et un emballement du poêle incontrôlable. !!!

 

5/ A l’inverse les tubages extérieurs inox doivent atteindre au minimum la hauteur du sommet de votre yourte sinon gare au problème de tirage .La norme à l’extérieur c’est du double paroi inox, pour la sécurité par rapport à votre toile et pour éviter la création de bistre dû à la condensation très importante avec un simple peau inox.

 

 

 

6/ Orientez bien votre poêle par rapport aux vents dominants pour éviter des retombées directement sur la toile. Utiliser un poêle double combustion pour éviter les retombées de cendre sur votre toile. Vous pouvez utiliser cette application pour confirmer les vents dominants de votre position.

 

Confirmez les vents dominants du lieu d'instalation de votre yourte avec le lien ci dessous

 

https://www.meteoblue.com/fr/meteo/archive/windrose/daumeray_france_3021688

 

7/ Utilisez un bois bien sec pour éviter la condensation et l’encrassement. Privilégiez des bois denses qui permettront une longue tenue du feu. Voici nos bois préférés : chêne, charme, hêtre, frêne, érable, orme, châtaignier .

 

 

 

8/ Faites bien ramoner votre cheminée une fois par an par un professionnel ou si vous n’avez pas les moyens, démontez le tubage intérieur et ramonez le tubage extérieur via le T en inox. Si votre poêle est encrassé le risque c’est un feu de cheminé ou une intoxication au monoxyde de carbone .

 

9/ Attention la plupart des nouveaux poêles à bois sont étanches car adaptés aux habitations RT 2012. Il faudra absolument les installer avec une arrivée d’air extérieur sinon il n’y aura pas de tirage, pas d’air en fait donc pas de feu. Rappelez vous du triangle du feu : 1 combustible, 1 comburant et de la chaleur, le combustible c’est le bois et le comburant c’est l’oxygène …D’où le fait qu’il soit plus difficile de démarrer son poêle en situation anticyclonique car la pénétration de l’air dans votre poêle est moindre…Pas de vent quoi !!! Donc moins d’oxygène, quand on souffle sur les braises on augmente l’apport en oxygène en déplaçant l’air !!!

 

 

 

10/ Installez un détecteur de monoxyde de carbone voire de fumée, cela ne coute pas grand chose et cela peut vous sauvez la vie. Achetez un extincteur, cela peut sauver votre yourte.

 

11/ Enfin et c’est du vécu ne laissez personne essayer de démarrer votre poêle avec de l’essence qui risque de s’accumuler dans le tiroir à cendre et transformer votre chauffage en véritable bombe artisanale. Smiley.

 

 

 

 Sujets connexes :

Vous pourriez être intéressé par les documentations suivantes :

Que faut-il savoir sur la législation sur l'installation d'une yourte ? Quelle est la réglementation qui légifère le droit administratif de la yourte ? Yourteco fait ici le point sur les lois à connaître.

En rapport direct avec la question du chauffage de votre yourte, nous vous invitons à consulter notre documentation sur la réglementation thermique 2012 (RT 2012).

Parlez de chauffage, c'est aussi évoquer la sécurité de votre yourte. Voici ce qu'il ne faut pas négliger !

Chauffer, c'est bien ! Eviter les fuites et infiltrations d'eau dans votre yourte, c'est encore mieux. L'humidité ne vient pas que du ciel. Avez-vous pensé à gérer la condensation ?

Appelez-nous !

Et trouvez toutes les réponses à vos questions